poser ici mon temps blanc

Publié le 22 Août 2013

tempes chaudes

doigts qui tremblent sur la tasse de noir fumante

une petite blessure à la commissure des lèvres

juste là où ça fait mal

se glisser dans les interstices du temps pour me blottir dans le souvenir de toi

le vaste silence sur la vallée emplie l’âme de stupeur

tu as été le ciel et la lune, mais le quotidien nous a laissé exsangue et morne

je pose du carmin sur mes doigts pour oublier que le sang ne monte plus à nos joues

silence d'hiver, pas feutrés dans la neige, il brûle pourtant en moi des passions d'un autre temps

poser ici mon temps blanc

mon pain nu

déposer un morceau de moi

pour retrouver un peu de nous

remettre le beau à sa place

poser ici mon temps blanc
poser ici mon temps blancposer ici mon temps blanc

Rédigé par Tess

Commenter cet article